Le Dualdyne, c’est quoi? Comprendre le KSM8 de Shure

KSM8 Nickel

Le KSM8 Dualdyne de Shure est le premier microphone dynamique à main avec double diaphragme : un exploit de technologie sans précédent qui consiste essentiellement à inverser le flux d’un micro dynamique. Afin de comprendre ce qui le rend si unique, il faut d’abord comprendre l’Unidyne de Shure.

D’Unidyne à Dualdyne

En 1939, Shure introduit le premier microphone dynamique unidirectionnel à élément unique : l’Unidyne 55. Avant l’Unidyne, la méthode généralement utilisée pour obtenir un diagramme polaire cardioïde consistait à combiner un élément omnidirectionnel à un élément bidirectionnel (image 8) au sein d’un même boîtier. La performance de ces premiers designs manquait de constance et ils étaient volumineux et encombrant par nature. Tout a changé avec l’arrivée d’Unidyne.

A partir de ce moment-là, le monde des microphones utilisés pour les prestations live allait faire un énorme bond en avant, d’autres fabricants ayant à leur tour reproduit le design. Aujourd’hui encore, tous les microphones dynamiques unidirectionnels sont basés sur ces principes fondateurs établis par Shure en 1939.

KSM8

KSM8

C’est grâce à Benjamin Bauer, ingénieur chez Shure, qu’Unidyne a vu le jour. Ben Bauer s’est rendu compte que la meilleure façon de traiter les difficultés du retour et le manque de constance était d’utiliser un seul élément. Il comprit que, lorsqu’un élément unique était uniquement exposé au son avant, on obtenait une réponse omnidirectionnelle. En outre, si l’élément était exposé au son à l’avant et à l’arrière, il était possible d’obtenir une réponse bidirectionnelle. En examinant ces quelques règles de physique de base, Bauer réalisa que s’il pouvait bloquer partiellement le côté arrière de l’élément d’un microphone, il obtiendrait une réponse à mi-chemin entre omnidirectionnel et bidirectionnel. Sa recherche l’a mené à la création du système acoustique Uniphase.

Le système Uniphase de Bauer était un réseau savamment calculé de ports ouvrants avant et arrière qui permettaient aux vagues de son d’atteindre les deux côtés du diaphragme d’un microphone. Les vagues de son destinées au diaphragme arrière devaient parcourir un chemin plus long, ce qui faisait office de retardateur. En permettant délibérément au son de pénétrer par l’arrière du micro, Bauer pouvait retarder le son de telle sorte que le son de 180 degrés hors axe venait atteindre l’avant et l’arrière du micro exactement en même temps, donnant ainsi un mouvement net de diaphragme égal à zéro. Hourra ! Le premier microphone dynamique unidirectionnel était né.

Unidyne Elvis

Avec son design épuré et un grand nombre d’interprètes et de personnages publics pris en photo avec ce microphone particulièrement photogénique, l’Unidyne 55 est devenu la représentation même du mot « microphone ». Elvis, en particulier, est devenu inséparable de l’Unidyne, image qui sera plus tard consacrée sur un timbre First Class de la Poste des Etats-Unis. Après avoir célébré son 75ème anniversaire en 2014, l’Unidyne reste plus désirable aujourd’hui que jamais, grâce à des itérations modernes qui poursuivent la grande tradition des têtes qui se tournent vers ce « microphone qui n’a pas besoin de nom ». Aucun doute, grâce à sa présence significative sur scène, l’Unidyne est aujourd’hui le microphone le plus reconnaissable au monde.

Pas du genre à se reposer sur leurs lauriers, les ingénieurs Shure ont continué à développer le concept Unidyne : en affûtant son design et en perfectionnant ses résultats.

En 1959, Unidyne III est devenu le premier microphone unidirectionnel de haute qualité conçu pour parler à l’extrémité plutôt qu’au côté du microphone. C’était le prédécesseur du SM57 et la base de la légendaire série SM de Shure (en d’autres termes, Shure est la première entreprise à avoir placé des boules en grille sur les microphones).

En 1964, Shure a créé la suspension antichoc pneumatique : un concept extrêmement complexe intégré à l’acoustique des capsules, que l’on trouve uniquement dans les produits Shure authentiques. Vous trouverez davantage d’informations sur ce qui rend la suspension antichoc pneumatique unique dans nos posts précédents.

En 1966, la communauté rock-n-roll a rapidement adopté le SM58, pour sa combinaison de son de haute qualité et sa prestation durable. Le SM58 reste le microphone vocal le plus populaire au monde, après de nombreuses améliorations continues tout au long de ses 50 années de vie. Alors qu’il est important de continuer à faire évoluer le processus de fabrication, le SM58 que vous tenez dans vos mains aujourd’hui contient l’Unidyne III en son cœur. Finalement, chaque microphone dynamique aujourd’hui disponible sur le marché se base sur les principes fondateurs énoncés dans cet article.

Et maintenant ? Quelle est la prochaine étape ?

Alors que les microphones unidirectionnels à élément unique permettent de réduire le problème du retour et de la mauvaise intelligibilité, il existe des compromis dans d’autres domaines : notamment l’effet de proximité et la coloration du son hors axe.

Entrez dans le KSM8 Dualdyne– le premier microphone dynamique à main avec double diaphragme, et l’avancée la plus significative en matière de technologie de microphones depuis Unidyne en 1939.

Au cœur du KSM8 se trouve un design de capsule totalement nouveau, disposant de deux diaphragmes ultrafins et d’un flux d’air inversé. Cela permet d’obtenir un effet de proximité presque nul, un rejet hors axe exceptionnel et une clarté vocale sans précédent, avec un besoin en EQ et de traitement minimum.

Le graphique ci-dessous illustre le fonctionnement du KSM8 par rapport aux microphones dynamiques à main habituels :

Effet de proximité

Le contrôle de l’effet de proximité permet d’augmenter considérablement la distance de travail sans coloration sur axe, offrant ainsi la réponse en fréquence la plus précise qu’un microphone dynamique soit capable de produire.

KSM8 proximity effect

Réponse en fréquence

Sur le graphique ci-dessous, la ligne rouge représente le KSM8 ; vous remarquerez la réponse en fréquence nettement plus plate, surtout à proximité de la zone du pic de présence.

KSM8 frequency response

Constance du diagramme polaire

Le graphique final démontre la constance du KSM8 à plusieurs points de vérification de la fréquence.

KSM8 polar pattern

Tout comme l’Unidyne avant lui, le KSM8 introduit un tout nouvel élément de microphone au monde. La possibilité d’éliminer virtuellement tout effet de proximité et de dominer le rejet hors axe devient possible grâce à l’inversement du flux d’air d’un micro dynamique et l’utilisation de deux diaphragmes ultrafins, l’un actif et l’autre passif. Le diaphragme passif fait partie de l’acoustique de la capsule qui fournit cette maîtrise jamais acquise auparavant de l’effet de proximité. L’assemblage du diaphragme actif avant, de la bobine et du pôle de l’aimant produit la réponse la plus précise qu’un microphone dynamique puisse offrir.

Ce microphone remplace t’il les autres microphones Shure?

Non. Chaque micro est utile à plusieurs applications- aucun micro n’offre une solution unique à tous les problèmes. La capsule de l’Unidyne III doit encore être améliorée, en tant que microphone à simple diaphragme avec une suspension antichoc pneumatique à son niveau de prix respectif. La Dualdyne est une nouvelle catégorie de capsule qui améliore de nombreux domaines clés de performance, comme ceux décrits dans cet article, en incorporant les principales leçons apprises grâce à Unidyne. Ce faisant, Dualdyne offre une nouvelle génération de performances dans des applications où ce genre d’améliorations font une grande différence.

Prenez Mumford & Sons, par exemple :

« Marcus a vraiment apprécié le KSM8 lors de son premier concert hier soir à Rock in Roma. Tout comme moi. Très propre, réponse plate, HF douces et la réduction des fuites est vraiment impressionnante ! Il aimerait changer de micro à la moitié de la tournée, Marcus a aussi commenté l’incroyable apparence du micro, et voulait l’utiliser immédiatement… » – Chris Pollard, ingénieur du son façade de Mumford & Sons.

Dans ce cas précis, Marcus a bénéficié du diagramme polaire cardioïde constant, tout en recevant un mix de retour plus intelligible. Couplé à une préférence pour la réponse en fréquence plate et un top-end tout en douceur, le KSM8 convient parfaitement à ce genre de contextes. Si vous vous trouvez dans une situation dans laquelle l’interprète préfère un pic de présence plus prononcé, le SM58, voire le Beta58, reste l’une option la plus sûre.

Le feedback de Hozier au sujet de la constance du KSM8 est semblable à celui de Mumford & Sons :

« Je voulais que vous sachiez que nous avons utilisé le nouveau micro aujourd’hui et qu’il nous a tous bluffé et que nous l’adorons. Surtout Andy (Hozier).

La structure de gain était identique à celle du bêta mais beaucoup plus douce dans la gamme 3-5k, offrant une très bonne présence sans être trop écrasante. Le micro pose parfaitement les voix dans le mix. Un gagnant à toux les niveaux. Andy l’utilisera comme micro de chant principal dans un avenir proche. »

Le style d’écriture de Hozier privilégie la voix, ce qui permet d’obtenir une réponse en fréquence plate et constante qui provient d’un effet de proximité virtuellement nul et d’une réponse en fréquence plate. Avec un style de voix et un genre de musique différents, les interprètes pourraient trouver que l’effet de proximité leur est en fait bénéfique (il permet d’épaissir une voix légère, par exemple).

L’essentiel

Le KSM8 utilise une toute nouvelle technologie pour étendre la capacité des microphones dynamiques. Aucun microphone ne peut réellement satisfaire toutes les applications ou correspondre à tous les styles de voix. Néanmoins, le KSM8 parvient à répondre à la plupart des défis rencontrés par les ingénieurs lorsqu’ils utilisent des microphones dynamiques conventionnels. Tout comme l’Unidyne avait fait face au problème commun du retour en 1939, le Dualdyne aborde les défis communs des microphones dynamiques en 2016. Il représente la prochaine génération de technologie de microphones et toute un parcours d’innovation, tradition que nous sommes fiers de continuer. Benjamin Brauer en serait probablement très fier.

Plus d’information: ksm8.shure.eu

Advertisements

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s