10 choses que vous ne savez peut-être pas sur le SM58

Nous célébrons le 50ème anniversaire du micro vocal avec de véritables récits issus de son passé riche en histoires, grâce à l’aimable contribution de l’historien de Shure, Michael Pettersen.

 

Reconnu comme l’un des microphones les plus populaires au monde, le microphone vocal SM58® de Shure a été créé il y a plus de 50 ans. Les utilisateurs les plus loyaux savent que ce micro robuste et fiable offre un son exceptionnel. Mais tous ne connaissent peut-être pas certaines des incroyables histoires et des faits techniques le concernant.

 

  1. Les lettres « SM » du SM58 signifient Studio Microphone.

Les microphones Shure faisaient déjà partie du marché de la sonorisation publique depuis presque trente ans lorsque les responsables de Shure se sont rendu compte qu’il existait un potentiel de croissance sur les marchés de la retransmission radio et télévisée au début des années 60. C’est cette décision qui a donné naissance à la série de microphones SM. Le SM57 (1965) et le SM58 (1966) reposaient sur le très connu Unidyne® III 545 (1959), modèle utilisé dans les systèmes de prises de parole en public. Ces nouveaux modèles SM étaient destinés à un usage en studio de retransmission, avec l’élimination de l’interrupteur marche/arrêt et en les dotant d’une finition gris foncé non réfléchissante.

 

10-facts-sm58-01

 

  1. Le SM58 a frôlé l’extinction en 1970.

L’un des concurrents était tellement bien établi sur le marché de la retransmission que les stations de radio et de télévision n’étaient pas vraiment intéressées par les nouveaux microphones SM de Shure. Les ventes étaient au plus bas, et la marque envisageait d’interrompre la production du SM58 et du SM57. Dans un dernier effort, le directeur national des ventes Shure suggéra de présenter les micros aux ingénieurs du son à Las Vegas. L’accueil fut extrêmement positif, et l’industrie du spectacle commença à s’approprier ces modèles lors des prestations en direct. Le reste, c’est de l’histoire, comme on dit.

 

  1. Ajoutez une grille sphérique maillée au SM57, et vous obtiendrez le SM58.

Les deux modèles sont basés sur le design de la cartouche de l’Unidyne III conçu par l’ingénieur Ernie Seeler de Shure vers la fin des années 1950. La principale différence entre le SM57 et le SM58 repose sur le design de la grille. Le SM58 a été conçu pour les applications vocales ; il est donc doté d’une grille sphérique qui fait office de filtre anti-pop extrêmement efficace. Le SM57 a été conçu avant tout pour les instruments de musique, pour lesquels il est préférable d’avoir une grille de plus petite taille. Pour ce type d’utilisation, le filtre anti-pop n’est pas nécessaire.

 

  1. Vous pouvez le pousser jusqu’à 11. Voire même 12.

Quel est le SPL que le SM58 peut supporter ? A partir de quel niveau une distorsion va-t-elle apparaître ? La réponse est bien supérieure au niveau susceptible d’abîmer vos oreilles : quelque part entre 150 dB et 180 dB de niveau SPL, ce qui est proche du niveau de bruit du lancement d’une navette spatiale. Dans des circonstances normales d’utilisation, il est peu probable qu’une dynamique aussi bien conçue que celle du SM58 atteigne son point de distorsion.

 

10-facts-sm58-06

 

  1. L’absence de gravité n’est pas un problème pour le SM58.

Dans un entretien vidéo avec le New York Times datant d’avril 2011, on peut voir un SM58 filaire flotter autour de six astronautes qui se le partagent depuis la Station spatiale internationale. Le son est excellent, et cette expérience a permis d’effectuer un test que les ingénieurs Shure n’auraient jamais pu réaliser sur Terre : les caractéristiques de la prestation du SM58 sont passées en apesanteur.

 

10-facts-sm58-02

 

  1. Ernie Seeler, l’homme à l’origine du SM58, n’aimait pas le rock and roll.

Ironie du sort, c’est un homme calme qui préférait la musique classique qui a inventé le micro qui allait devenir le symbole du rock and roll, en s’attirant pour la première fois tous les regards lors des concerts de The Who ou des Rolling Stones. Interloqué par l’adoption du micro sur les scènes rock, Ernie Seeler déclara : « J’adore la musique classique, mais je ne prends pas vraiment le rock and roll au sérieux ».

 

10-facts-sm58-03

 

  1. Le SM58 est né pour la scène. D’ailleurs, il est presque indestructible.

Le SM58 a subi de nombreuses tortures que Shure Mike a filmées dans une série de vidéos, dans lesquelles il est possible de voir le robuste SM58 jeté depuis un hélicoptère, plongé dans un verre de Guinness, visé par un fusil de calibre 12, se faire rouler dessus par un bus, jeté dans l’océan Pacifique, grillé à côté de quelques hot-dogs, et projeté contre les panneaux de la patinoire par les Chicago Wolves. Ernie Seeler avait testé la cartouche de l’Unidyne III à la fin des années 1960 en la lançant, la cuisinant, la congelant et en la submergeant. Nous pouvons tous remercier les normes d’assurance qualité Shure pour leur durabilité sans faille au cours des 50 dernières années.

 

  1. La capsule du SM58 est toujours n°1 des équipements sans fil de Shure

A l’heure actuelle, il existe quatorze capsules de microphones pour les systèmes de microphones sans fil Shure. Leur gamme s’étend de l’élément dynamique PGA58 proposé à un coût abordable à la nouvelle KSM8 Dualdyne™. En raison de l’importante demande, la capsule du SM58 est disponible sur les onze lignes sans fil de Shure.

 

10-facts-sm58-04

 

  1. Le design acoustique interne du SM58 remonte au Modèle 55 Unidyne introduit en 1939.

Tous les microphones cardioïdes unidirectionnels de Shure ont recours au réseau acoustique révolutionnaire Uniphase élaboré en 1937 par l’ingénieur Ben Bauer et utilisé pour le microphone Modèle 55 Unidyne (1939). Dans les années 50, Ernie Seeler a amélioré cette technologie en concevant un microphone à prise de son latérale doté d’une suspension antichoc, l’Unidyne III. Le SM58 est équipé de la cartouche Unidyne III.

 

10-facts-sm58-05

 

  1. De nombreux artistes ont fait de ce micro une légende.

Le SM58 est devenu le microphone de prédilection de Roger Daltrey, Paul McCartney, Henry Rollins, Patti Smith, Alice Cooper, Buddy Guy, Cheap Trick, G. Love, Martina McBride, Megadeth et bien d’autres musiciens. Il serait en fait assez difficile de nommer un artiste n’ayant jamais utilisé le SM58 à un moment donné de sa carrière.

 

Dernière remarque : le SM58 de Shure est devenu la référence des microphones vocaux professionnels, parfait de par sa forme, son fonctionnement et son toucher. Pour de nombreux musiciens, c’est le seul microphone nécessaire au cours de leur carrière. Partout où des musiciens font de la musique, et depuis presque aussi longtemps que la musique est amplifiée, le SM58 s’est vraiment imposé comme LE « microphone avec lequel on chante ». Si un produit a jamais obtenu le titre de « norme de l’industrie mondiale », c’est bien le SM58.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s