Le Guide de l’informaticien professionnel pour une bonne qualité de son en entreprise

La communication prend fin lorsque l’audio devient inintelligible. De la salle de réunion au centre de formation, en passant par les petites salles de discussion éparpillées au sein d’un bâtiment, la mauvaise qualité du son en entreprise est une source récurrente de plaintes et de frustration. Alors qu’il est possible de corriger certains problèmes de fonctionnement du matériel ou certaines erreurs commises par les utilisateurs, un son confus et indistinct peut être un problème bien plus épineux pour le département informatique responsable.

Commençons par expliquer ce que signifie un « excellent son » dans des situations types comme des conférences téléphoniques ou des réunions. Nous adoptons en général une approche WYSIWYG, en se disant qu’elle devrait fonctionner. Il suffit de capter et de reproduire les sources sonores de l’entreprise, et tout devrait fonctionner, n’est-ce pas ?

Malheureusement, non.

Différents critères

La définition d’un excellent son dépend de la situation et du contexte. On fait appel à des critères très différents dans le cas de la musique et de la parole, par exemple. En musique, un excellent son est un son fidèle, alors que pour reproduire la parole un excellent son se mesure en fonction de la facilité de compréhension, dite intelligibilité. Un système sonore conçu pour optimiser l’un de ces aspects posera souvent un problème pour l’autre.

En entreprise, l’intelligibilité du discours est essentielle. Si les auditeurs ne peuvent pas comprendre l’orateur, la réunion ou la téléconférence deviennent inefficaces et improductives.

Nous avons tous déjà connu des problèmes d’intelligibilité. L’exemple le plus commun étant lorsque l’on parle dans une pièce bruyante, comme dans un restaurant bondé avec une musique de fond, ou dans un lieu de culte présentant d’importantes réverbérations avec des hauts plafonds et des murs qui réfléchissent le son. Les salles de conférences sont très souvent dotées de surfaces extrêmement réfléchissantes, comme le béton, le verre et les tableaux blancs, créant ainsi une importante réverbération qui affectera négativement la clarté du son. De la même façon, les sons ambiants indésirables présents dans la salle peuvent aussi être un problème.

L’intelligibilité du discours, à savoir la capacité des auditeurs à comprendre facilement l’orateur, requiert un son direct, du discours parlé dans ce cas-là, pour passer au-dessus des bruit de fonds indésirables (CVC, bruit du projecteur, etc.) et du son réfléchi (réverbération de la salle). La bonne nouvelle, c’est qu’il peut être très utile de savoir comment optimiser le déploiement d’éléments du système comme les microphones.

Les bases des microphones de conférence

Etudions à présent des cas de figure plus complexes : les audio et vidéo-conférences, lors desquelles des participants à distance écoutent le son de la salle. La plupart des systèmes de téléconférence, qu’il s’agisse de solutions à micro unique, basées sur un ordinateur, comme Skype For Business, Webex ou LinkedIn, ou d’un système multi-entrées qui permet de réunir plusieurs lieux, contiennent un codec audio numérique, souvent accompagné d’un processeur de signal numérique (DSP) externe capable d’annuler l’écho acoustique (AEC) pour assurer une bonne communication. Mais même avec ces outils d’atténuation, les systèmes de téléconférences restent sujets à divers problèmes audio, comme le bruit ambiant ou la réverbération.

Au début de votre téléconférence, vérifiez avec les participants à distance s’ils vous entendent correctement. Si le son général est creux, étouffé, ou indistinct, c’est probablement un problème de son indésirable. Heureusement, il y a un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour l’améliorer.

Distance critique

Commençons par le concept de distance critique, à savoir la distance entre la source sonore et le microphone dans lequel arrivent le son direct (l’orateur) et le bruit de fonds, au même niveau de volume. Pour une bonne intelligibilité, les orateurs doivent se tenir à une distance nettement plus rapprochée du microphone que la distance qui permet d’obtenir une distance critique. Plus le son ambiant est important dans la salle, plus la distance critique sera courte.

Diagrammes polaires unidirectionnels

L’une des méthodes les plus efficaces pour réduire le son indésirable est d’utiliser des microphones dotés d’un diagramme polaire unidirectionnel. Parmi les diagrammes polaires unidirectionnels, on trouve les cardioïdes (en forme de cœur) et les supercardioïdes. Ces micros sont surtout sensibles au son provenant de l’avant et moins sensibles au son provenant de l’arrière du micro.

Si vous parlez dans un micro unidirectionnel depuis l’avant, tournez lentement votre micro à 180 degrés, et vous remarquerez qu’il capte de moins en moins de voix. Il est ainsi conçu. Lorsqu’ils sont bien orientés, les micros unidirectionnels permettent de réduire la prise de son ambiant produite par des réverbérations de la salle et par le bourdonnement ambiant, les bruits de ventilateur, etc. En règle générale, il est préférable d’utiliser des diagrammes polaires plus étroits dans les espaces acoustiques difficiles. Les microphones omnidirectionnels ne sont pas recommandés.

Diagrammes polaires

Forme du microphone

Une fois que vous aurez choisi le diagramme polaire adéquat, il vous faudra choisir la forme la plus efficace. Pour une plus grande intelligibilité, il est préférable de placer le micro le plus près possible de la bouche de l’orateur. Les microphones serre-têtes sont parfaits pour cela, mais certaines personnes les trouvent gênants. L’option suivante est un micro-cravate, ou un microphone accroché aux vêtements. Malheureusement, la plupart des personnes préfèrent ne pas devoir porter leur microphone, ce qui est compréhensible.

Ce qui nous amène au domaine des microphones de bureau. Il peut s’agir de microphones périphériques discrets comme le MX395 ou de microphones col-de-cygne comme le MX405 et le MX412. Les microphones col-de-cygne (avec un diagramme polaire cardioïde ou supercardioïde) présentent un avantage par rapport aux microphones périphériques car ils sont placés à plus grande proximité de l’orateur et à plus grande distance des bruits de la table, comme le bruissement de papier. Lorsque vous utilisez des microphones périphériques de surface, plats, assurez-vous que les micros ne sont pas bloqués par des ordinateurs portables ou des documents, et rappelez aux participants de s’asseoir à proximité de la table.

 

Les microphones col-de-cygne MX415

Les microphones col-de-cygne MX415

 

Les microphones périphériques discrets MX395, installés

En matière de conception du système, la difficulté est d’optimiser le son direct tout en minimisant les réverbérations indésirables et le bruit ambiant. Une connaissance de base des types de microphones et des différents diagrammes polaires pourra vous aider à améliorer la qualité sonore des systèmes existants. Pour plus d’information à ce sujet, je vous recommande chaudement le Guide des systèmes audio Shure pour réunions & conférences, un livret éducatif gratuit.

Les avantages des microphones sans fil pour conférences

Les versions sans fil, bien qu’initialement plus chères, présentent plus d’avantages. Elles permettent d’éliminer le désordre et les ennuis liés aux câbles. Elles permettent aussi d’utiliser plus facilement les systèmes dans des endroits où il n’est pas facile de faire de la place pour les câbles. En outre, de nombreux systèmes conçus dans un but bien précis sont livrés clé en main et sont ainsi capables de trouver leurs propres fréquences ouvertes. Ils disposent également de batteries rechargeables qui permettent de réduire les coûts à long terme.

Emetteurs Microflex Wireless sur la station de recharge

Emetteurs Microflex Wireless sur la station de recharge

Certains systèmes sans fil comme les systèmes Microflex® Wireless de Shure sont fournis avec des émetteurs auxquels il est possible de connecter des micros serre-têtes et des micro-cravates qui permettent d’augmenter le ratio de bruit direct sur le bruit ambiant en déplaçant le micro à proximité de la source sonore. De nombreux micros de table en format col-de-cygne ou périphérique existent à présent en version sans fil, ce qui offre beaucoup plus de flexibilité en matière de placement des participants.

L’un des principaux avantages des systèmes sans fil modernes est l’existence de systèmes connectables en réseau. Les systèmes Microflex Wireless utilisent le protocole de mise en réseau Dante™ d’Audinate, qui offre une grande facilité d’accès au réseau de l’entreprise.

Le seul inconvénient est le maintien du niveau de charge des batteries. A la fin de chaque réunion, les participants doivent remettre leurs émetteurs sur le poste de recharge du système. C’est un bien petit prix à payer si l’on tient compte du confort et des avantages sonores que présentent les solutions de microphones sans fil, mais c’est un élément à prendre en compte.

Nouveaux ensembles de microphones pour tables et plafonds

L’un des principaux défis du domaine du son en entreprise est lié à la volonté de limiter l’intrusion visuelle de la technologie en général, et des microphones en particulier. De nombreuses organisations veulent que leur technologie soit efficace, transparente et, si possible, invisible. Ce qui signifie que plusieurs des solutions de microphones décrites précédemment seraient déjà inacceptables.

MXA910

MXA910

MXA310

MXA310

Heureusement, le progrès technologique est là pour vous aider, sous la forme de Microflex® Advance. Bienvenue dans le nouveau monde merveilleux des ensembles de microphones à déployer!

Les ensembles de microphones à déployer associent plusieurs microphones internes à des DSP intelligents et à un contrôle par navigateur afin de pouvoir accéder à des diagrammes de prise de son orientables et définissables selon vos besoins. Mieux encore, ils existent en format plat pour table et en format à suspendre au plafond, afin de ne pas affecter l’esthétique de la salle.

Lors de l’InfoComm Show 2016, Shure a annoncé deux produits de ce type, tous les deux connectables en réseau avec Dante via des connexions Ethernet classiques: le microphone d’ensemble pour table MXA310 et le microphone d’ensemble pour plafond MXA910. Ces ensembles permettent d’améliorer l’intelligibilité en « visant » les multiples zones de prise de son à l’aide d’un logiciel. Ils fonctionnent aussi avec de nombreuses configurations de placement des participants.

MXA910

Le MXA310 arbore une forme de disque plat. Il propose jusqu’à quatre diagrammes polaires orientables, dont le nouveau diagramme polaire toroïdal, unique en son genre, capable de capter le son émis par toutes les personnes présentes autour de la table. Le point fort de ce diagramme toroïdal en forme de disque est qu’il rejette le bruit de fonds tout en optimisant l’intelligibilité pour les participants. Le MXA310 est aussi utile pour réduire l’écho acoustique lors de téléconférences, le rendant très pratique à utiliser avec des systèmes à canal unique comme Webex et Skype.

MXA310 Toroid

MXA310 diagramme polaire toroïdal

Le MXA910 représente une avancée considérable dans le domaine de la technologie des microphones de plafond. En général, les microphones pour plafond se sont avérés plutôt inefficaces en termes d’intelligibilité, à cause de la distance d’avec les orateurs. Le MXA910 permet de résoudre ce problème en utilisant plus de 100 microphones associés à un puissant traitement de signal numérique qui permet de créer une couverture orientable (Steerable Coverage) qu’il est possible  de cartographier afin de capter tous les participants, où qu’ils soient assis, tout en évitant le bruit de manipulation de documents sur la table. Le boîtier particulièrement pratique du MXA910 vous permet de l’encastrer dans un réseau de dalles de plafond classique. Il peut aussi être suspendu au plafond. Quelle que soit la méthode choisie, il vous permet d’obtenir un audio invisible capable d’offrir un son excellent dans votre entreprise, sans pour autant nuire à l’esthétique de la pièce.

Source d’information supplémentaire pour mieux gérer le son en entreprise

Dans le monde d’aujourd’hui, ce sont en général les professionnels de l’informatique qui sont responsables des systèmes audio et vidéo au sein des entreprises. La dernière technologie offre en effet des solutions exceptionnelles pour les conférences en entreprise dans une grande diversité d’espaces, qu’il s’agisse de salles de discussion, petites ou grandes, d’espaces de conférence, de salles de conseil ou d’amphithéâtres. Néanmoins, le fait de connaître des techniques de base en matière de sélection et de déploiement des microphones donnera un net avantage aux opérateurs audiovisuels, les aidant ainsi à réduire le nombre de plaintes liées à un son confus et indistinct, même avec les anciens systèmes dont ils auront hérité. Le Guide gratuit des systèmes audio Shure pour réunions et conférences contient des informations qui vous donneront une longueur d’avance, tout en fournissant un son hautement intelligible et facile à utiliser à votre organisation.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s