Connaissances élémentaires installations de sonorisation – partie 4

Cette semaine nous traitons “Connexions et réseaux“. Pièces publiées précédemment dans cette série : Composants de systèmes sonoresTerminologie & Connectivité et mise en réseau.

Acoustique de la salle et intelligibilité

L’ambiance et l’acoustique de la pièce affectent considérablement l’intelligibilité. Le son peut se réfléchir dans la pièce, parvenant aux oreilles après un enchainement de répétitions, légèrement décalées les unes après les autres par rapport au son direct. Cet effet peut modifier le signal audio combiné, ce qui rend la tâche plus difficile pour le cerveau humain, qui aura plus de mal à comprendre, réduisant ainsi l’intelligibilité.

Chaque salle dispose de sa propre signature acoustique. Sa taille, sa forme, les meubles et le matériel physique qui s’y trouvent définissent la façon dont le son réagira dans l’espace. Au plus il y a de surfaces réfléchissantes dans la pièce, ou plus le son sera « vivant » ou accompagné de plus de réverbérations. Au plus la pièce est grande, au plus les chemins acoustiques seront longs, provoquant davantage de décalages et, par conséquent, plus de problèmes d’intelligibilité potentiels. Les salles équipées d’un grand nombre de matériaux absorbants, comme des moquettes ou des meubles rembourrés, permettent de réduire la réverbération du son, ce qui aide à préserver l’intelligibilité.

Vu qu’il est souvent illusoire d’envisager des modifications architecturales dans une salle de réunion ou de conférence, le déploiement d’un système sonore, et plus particulièrement le placement des microphones et des haut-parleurs, est un élément critique pour optimiser l’intelligibilité et éviter les Larsen.

La vérité sur l’effet Larsen

Alors qu’on accuse généralement le microphone, il se trouve que les microphones sont des dispositifs passifs, qui ne peuvent par atteindre et « saisir » du son. Au lieu de cela, le Larsen acoustique dépend du système. Il est provoqué par une combinaison de plusieurs facteurs, dont l’acoustique de la pièce et les niveaux d’amplification, en plus du positionnement, de la directionnalité et des voies de transmission des microphones et des haut-parleurs. Tous ces facteurs peuvent contribuer à un mauvais gain-avant-Larsen.

Souvent, une mauvaise technique de microphone empêchera un système sonore de fonctionner correctement. Il est aussi important de former les présentateurs en techniques de micro qu’en acoustique. Il est indispensable de comprendre l’impact que l’acoustique de la pièce peut avoir sur la capacité du système afin de réduire autant que possible l’apparition de Larsen.

Pour créer un bon son sans Larsen, il s’agit de trouver le bon équilibre entre le gain acoustique potentiel (GAP) de la pièce (le niveau de bruit qu’il est possible d’atteindre avant de produire un Larsen) et le gain acoustique nécessaire (GAN, le gain nécessaire pour que tout le monde puisse entendre). Alors que les calculs GAP/GAN sont importants dans le design de la pièce, il devrait être suffisant de se familiariser avec les meilleures pratiques en matière de placement et d’utilisation des éléments constitutifs d’un système sonore pour savoir utiliser efficacement les systèmes existants. Pour plus d’information, lisez l’encadré sur les Solutions contre l’effet Larsen.

Au plus la réverbération de la salle est importante, au plus le risque de Larsen est élevé. Les espaces à très forte réverbération présentent en général une intelligibilité inférieure, ce qui incite les utilisateurs à vouloir augmenter le volume pour tenter de mieux entendre. A l’instar du Larsen, c’est un cercle vicieux. Heureusement, il suffit de posséder quelques connaissances élémentaires pour garder le contrôle.

Solutions contre l’effet Larsen

Dans le domaine de la sonorisation, il est indispensable de comprendre les causes d’un effet Larsen et les solutions potentielles. Heureusement, le phénomène et ses solutions sont bien connus.

Lorsqu’un Larsen se produit, restez calme. Diminuez le gain principal (volume) du système audio afin d’interrompre le crissement. Une fois que vous avez repris le contrôle du système, il est important d’analyser les causes du Larsen et de trouver une solution.

Alors que d’instinct nous pensons que quelque chose est probablement trop bruyant, il se peut aussi qu’un élément soit pointé dans la mauvaise direction. Voici une liste complète des solutions possibles :

  • Rapprochez les microphones des sources. Faites asseoir les présentateurs plus près de leurs micros. Laissez les microphones faire leur travail.
  • Lorsque c’est possible, rapprochez les haut-parleurs du public.
  • Réduisez le nombre de microphones ouverts (en direct). Chaque microphone allumé offre une voie supplémentaire de Larsen et de bruit indésirable potentiels.
  • Utilisez des microphones et des haut-parleurs directionnels. Placez les micros de telle sorte que la source sonore soit dans l’axe, en utilisant le point nul du diagramme polaire afin d’exclure tous les sons indésirables.
  • Utilisez un réducteur de Larsen : ils permettent de réduire automatiquement la fréquence fautive de Larsen avec un effet minimum sur le reste du mix.
  • Procédez à un traitement acoustique de la pièce : l’insonorisation des murs et des fenêtres peut réduire considérablement la réverbération de la pièce.

Systèmes intégrés Shure

Nous espérons que ces informations vous permettront d’étoffer vos connaissances actuelles. L’étape suivante consiste bien entendu à mettre la théorie en pratique et à améliorer la qualité sonore des réunions (vidéo) organisées au sein de votre entreprise. Pour tout conseil ou démonstration, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner, sans engagement.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s